L'éducation

A&D fait de l’éducation, son cheval de bataille. En partant du principe selon lequel les enfants d’aujourd’hui sont les adultes de demain, l’association travaille pour la promotion de l’éducation, prioritairement en milieu rural. En effet, la lutte contre la pauvreté passe nécessairement par l’éducation, pour les raisons suivantes :
L’éducation renforce l’autonomie : Avec une seule année de scolarité, une femme peut voir son salaire augmenter de 10 à 20 %.
L’éducation sauve des vies : En donnant à chaque enfant une éducation primaire, on éviterait sept millions de nouveaux cas de VIH/SIDA pendant les dix prochaines années.
L’éducation construit le futur : Les enfants nés d’une mère alphabétisée ont 50 % de chances supplémentaires de survivre après l’âge de 5 ans.

Le volet Education de l’association comprend quatre programmes 

 


Le soutien scolaire et l’animation socio-éducative

Fruit du partenariat avec l’ONG française Planète Urgence, ce programme est un véritable succès. Le partenariat repose sur l’envoi des volontaires pour soutenir les actions de l’association dans les écoles locales. L’intervention des volontaires touche deux écoles rurales (Sépounga et Biacou) à  5 km de Tanguiéta, et une école au centre de Tanguiéta, l’Ecole Centre, constituée des groupes A, B et C pour un effectif de 1200 élèves (année scolaire 2007-2008). Les activités menées sont, entre autres : l’animation d’ateliers, l’organisation de tournois, la découverte de l’ordinateur, les visites de bibliothèques, la lecture et l’expression écrite.


L’éducation à l’environnement

Conscientiser et sensibiliser les élèves sur les grands problèmes environnementaux, sur le respect et la protection de la nature, leur apprendre à vivre en harmonie avec elle, faire d’eux des relais actifs au niveau de leurs familles et de leurs villages, tels sont les objectifs de ce programme. L’éducation environnementale s’accompagne de sorties pédagogiques. Celles-ci ont lieu sur des sites choisis en fonction de l’intérêt qu’ils présentent par rapport au thème environnemental à étudier. Par exemple, les sorties dans le Parc National de la Pendjari permettent de montrer l’importance de cette réserve naturelle (faune et flore) et de sensibiliser les enfants sur les problèmes de conservation et de gestion des ressources. Ces sorties se font avec des chercheurs ou des agents du Centre National de Gestion des Réserves de Faune. Ces derniers parlent de leur métier aux enfants et leur donnent des informations sur les filières professionnelles qui peuvent se créer autour du parc. Le reboisement est une autre activité menée dans le cadre de l’éducation environnementale. En collaboration avec des pépiniéristes locaux, l’association organise des activités de reboisement sur des sites où le besoin se fait sentir, en collaboration avec les mairies des communes concernées et les associations d’étudiants. Les élèves des écoles primaires participent également à cette activité.



Le Programme Ecole Mobile de Brousse

Amener l’école vers les enfants des villages, tel est l’objectif visé par ce programme. A la différence du programme soutien scolaire, l’école mobile de brousse touche les villages les plus excentrés, parfois distants de plus de 30 km du centre ville. C’est le fruit d’une collaboration réussie avec Planète Urgence qui a doté l’association d’un équipement complet pour l’exécution du projet. Le programme est exécuté par les volontaires de Planète Urgence qui séjournent dans les villages pendant une dizaine de jours. Au-delà du soutien scolaire qu’ils apportent aux enfants, les volontaires ont des échanges interculturels avec la population locale. Des séances de projection de film sur écran géant couronnent ces échanges et connaissent une grande participation de la communauté. La première mission s’est déroulée du 24 juillet au 04 août 2006. En l’absence de volontaires, la continuité du programme est assurée par le chauffeur animateur. Cinq écoles de brousse sont concernées par le programme : Kotari, Nodi, N’dahonta A, N’dahonta B et Bagapodi. Elles sont réparties dans les circonscriptions scolaires (communes) de Tanguiéta, Matéri et Cobly.


Le bibliobus

L’objectif principal de ce programme est de rendre le livre accessible aux enfants des écoles rurales. Chargé de livres et de jeux, le bibliobus sillonne les écoles rurales suivant un planning préétabli. Sur place, des prêts de livres sont consentis aux enfants. Les séances de prêt sont couplées avec des animations socio-éducatives qui font appel aux jeux et aux activités manuelles.


La Médiathèque

La médiathèque d’Actions & Développement est fonctionnelle depuis le 14 avril 2010.  La cérémonie d’inauguration de ce nouveau joyau s’est déroulée en présence des populations de Tanguiéta et des autorités de la ville. Le monde scolaire n’a pas été en reste, car on pouvait noter une forte présence des directeurs d’écoles accompagnés de leurs adjoints, mais aussi de leurs élèves.

Le projet est donc arrivé à sa phase de concrétisation après plus d’un an de travaux. Pour sa réalisation, il a bénéficié de l’appui de nos partenaires du Nord dont le soutien financier, matériel et technique a été déterminant. Nous avons une pensée spéciale pour les associations SOLIDARITE ENFANTS ATAKORA et ses partenaires (la société VIACCESS et le COMITE D’ENTREPRISE DE LA CDC), PLANETE URGENCE et la FONDATION DU GROUPE PPR POUR LA DIGNITE & LES DROITS DES FEMMES. Merci aussi à toutes les personnes qui ont contribué d’une manière ou d’une autre à la réalisation de ce beau projet.

 

Objectif  général

L’objectif général du projet est de répondre aux besoins d’informations, de formation, d’éducation et de distraction d’un public varié, dans un contexte d’inaccessibilité à une information actuelle, de qualité et pertinente, aggravée par l’enclavement de la région et la faible capacité des autorités locales et centrales à répondre aux nombreux besoins de la population.

 Objectifs spécifiques

Plus spécifiquement, le projet vise à :

  • Promouvoir la lecture 
  • Répondre aux demandes pratiques de la population (enseignants, membres d’associations locales, artisans, agents de santé)
  • Satisfaire les attentes scolaires des élèves et étudiants
  • Permettre la rencontre des citoyens
  • Encourager à la citoyenneté à travers l’accès à l’actualité politique locale, nationale et internationale
  • Fédérer la population autour des activités culturelles qui renforcent la réussite des initiatives communautaires, levier du développement local
  • Offrir la possibilité aux individus de se détendre dans un espace public.
Activités menées
Dans le cadre de la mise en œuvre du projet, plusieurs activités, axées sur la vocation du centre à promouvoir la lecture et diverses actions d’ordre éducatif et socioculturel, sont menées. Ces activités sontorganisées autour des quatre axes ou pôles ci-après :

 Un pôle “Documentation” fondé sur une offre de documents imprimés (ouvrages, revues, magazines, quotidiens, livres scolaires, etc.) pour les enseignants, les étudiants, les élèves, tous les publics, en particulier ceux à faible mobilité, jeunes, enfants, personnes âgées, mères au foyer et ceux éloignés du livre et de la lecture et incluant

  • L’offre de consultation en accès libre des ouvrages et collections présentés en salle de lecture,
  • L’assistance à la recherche documentaire ; cette assistance se fera, à la demande, par l’agent de permanence,
  • Le prêt de documents, de certaines monographies et des supports audiovisuels,
  •  L’information et la formation des usagers à l’utilisation des services offerts.

 Un pôle “image” : Le projet soutient le développement de la vidéothèque par l’acquisition d’un fonds documentaire, avec également un abonnement à des chaînes thématiques câblées (information, formation) et la projection régulière des vidéos documentaires.

 Un pôle “Espace TIC et Multimédia” dédié à la formation et à l’information et proposant aux habitants des micro ordinateurs dédiés à la formation et à l’auto-formation, des postes internet pour l’accès à l’information, aux bases de données et journaux électroniques, la possibilité de création de produits multimédia dans le cadre de partenariats avec le milieu éducatif et les équipes socioculturelles issues des associations et autres structures partenaires, la reproduction des documents, ouvrages ou articles, repérés en salle de lecture ou mis à disposition par l’équipe d’animation.

Un pôle “Animations” 
organisé autour de visite-découvertes de la médiathèque, ateliers-jeux, lecture à haute voix, heures du conte, expositions, rencontres avec des auteurs béninois, etc.

Il est également prévu l’organisation tout au long de l’année des animations et des concours, proposés aux jeunes enfants des écoles comme aux publics adultes (« Lire en fête », comprenant entre autres des activités pour les enfants autour de la lecture, concours de création d’affiches avec remise de prix officielle, « La fête de l’Internet » - occasion pour l’équipe de l’association d’organiser ateliers, formations et concours autour des technologies de l’information et de la communication-, etc. )