La promotion féminine

Les femmes rurales, qui sont majoritairement agricultrices, sont des partenaires indispensables dans la lutte menée contre la pauvreté. De nombreux accords internationaux le reconnaissent explicitement. La promotion des femmes devient alors un impératif pour tout acteur intervenant dans le développement. Pour faire jouer pleinement aux femmes le rôle qui leur incombe dans le développement de la société béninoise, nous avons choisi comme axes d’intervention.


Implication des femmes dans le processus de décision

Par nos séances de sensibilisation, nous incitons les femmes à participer au processus de décision dans les différentes instances villageoises : Bureaux des Associations des Parents d’Elèves, Comité de Gestion des Ouvrages Communautaires, Groupements Villageois, etc.


Vulgarisation des dispositions du Code des personnes et de la famille

Les animations dans les villages et les projections des films documentaires permettent de mieux faire comprendre le nouveau code des personnes et de la famille, d’expliquer aux femmes leurs droits et leurs devoirs.


Formation en gestion administrative et financière

Les femmes sont souvent organisées en groupements. Les formations que nous leur donnons ont trait à la tenue des documents administratifs et comptables, à l’organisation des réunions, au partage des responsabilités, etc.


Insertion des jeunes filles dans les structures locales

L’association mène des démarches en direction des entreprises et associations locales en vue du recrutement, en leur sein, des femmes et des filles. Les filles déscolarisées bénéficient des formations que nous donnons dans le cadre du programme formation en bureautique.


Lutte contre les pratiques coutumières dégradantes

Les mutilations génitales et les mariages forcés sont encore, malheureusement, pratiqués dans certaines régions du Nord Bénin. A&D travaille aux côtés des acteurs étatiques et des autres associations pour l’enraiement de ces fléaux. Nos méthodes de travail sont : l’information, la sensibilisation (avec des boîtes à images), la dénonciation, l’orientation (avec octroi d’appui financier) des exciseuses et exciseurs vers d’autres activités : stockage des céréales pour la revente, petit élevage, transformation du karité en beurre, etc. 


Scolarisation des jeunes filles

Nous encourageons et soutenons la scolarisation des jeunes filles par l’animation des séances d’information et de sensibilisation, l’octroi de fournitures scolaires, la prise en charge d’une partie des frais alimentaires et le paiement des droits d’écolage. Dans le cadre ce programme, l’association a construit et mis en fonction un centre d’accueil et d’hébergement des jeunes filles dans l’arrondissement d’Anandana. Le centre comprend un ensemble d’infrastructures complètes permettant aux 40 pensionnaires de poursuivre leur cursus scolaire de 4 ans (6ème en 3ème) dans de très bonnes conditions.