Construction d’un centre de rencontres, d’échanges et de formation pour lutter contre les violences faites aux femmes

En dépit du rôle clé joué par les femmes dans les ménages et dans le développement socioéconomique et communautaire, elles sont exposées à de nombreuses pratiques socioculturelles dégradantes et avilissantes dont les principales sont :

  • les mariages forcés : les petites filles sont promises en mariage entre 8 et 10 ans et mariées de force à partir de 16 ans ;
  • l’excision : pratiquée sur les jeunes filles (6 à 16 ans), elle traduirait, selon les croyances locales, l’expression d’une certaine pureté ; les filles non excisées sont marginalisées et stigmatisées  ;
  • le lévirat : c’est une pratique coutumière qui oblige les veuves d’un mari défunt à devenir les épouses de ses frères ou de ses cousins ;
  • les violences diverses : corporelles (filles placées et femmes battues), verbales (insultes et propos humiliants) et psychologiques (interdiction faites aux femmes d’accéder aux méthodes contraceptives, pressions et menaces de toutes sortes, exclusion de la famille, stigmatisation, etc.).

 


Objectifs du projet

Objectif général

Promouvoir les droits des femmes dans l’arrondissement d’Anandana.

Objectifs spécifiques

Les objectifs spécifiques ci-après concourront à atteindre l’objectif général. Les objectifs spécifiques visés par le projet sont :

  •  Améliorer le niveau de connaissance des  droits des femmes ;
  • Lutter contre toutes les formes de  violences  faites aux femmes ;
  • Contribuer à l’émergence, au développement et à l’enracinement d’un changement de comportement vis-à-vis des femmes ;
  • Promouvoir un leadership féminin et l’évolution des mentalités par rapport aux femmes ;
  • Susciter et accompagner la mise en place d’associations et de groupements de femmes et une forte représentativité féminine dans les instances de décisions.

 


Résultats attendus

Les principaux résultats attendus du projet sont :

 

  • Des séances de sensibilisation sur les droits de la femme et de la jeune fille sont menées à l’endroit des leaders d’opinions, des chefs traditionnels, des femmes et des filles ;
  • Les différents textes de lois sur les droits des femmes sont vulgarisés ;
  • Les femmes sont formées à l’identification de toutes les formes de violence dont elles peuvent être victimes ;
  • Les femmes sont formées au leadership féminin et aux techniques de plaidoyer et de lobbying ;
  • Les femmes connaissent les mécanismes et les dispositifs législatifs et règlementaires de dénonciation et de répression des différentes formes de violences qui leur sont faites ;
  • Un groupement féminin de lute contre les violences faites aux femmes est créé dans l’arrondissement d’Anandana ;
  • Les représentantes des femmes s’intègrent progressivement dans les instances de prises de décisions au niveau local ;
  • Des outils de communication adaptés à la culture locale sont conçus et mis à la disposition du groupement et sont largement diffusés au sein de la communauté ;
  • Le groupement féminin créé entretient des relations de collaboration avec le centre de promotion sociale et la brigade territoriale de Copargo afin de leur faire remonter et de faire réprimer les cas de violences faites aux femmes.

 


Bénéficiaires

Les groupes cibles de l’action sont essentiellement des femmes, soit plus de 450 membres des  groupements féminins répartis dans 05 gros villages de l’arrondissement d’Anandana. Cependant, les bénéficiaires finaux sont les populations de l’arrondissement d’Anandana, car l’amélioration de la condition de la femme a une incidence sur l’amélioration du niveau de vie de l’ensemble des ménages. Les bénéficiaires de l’action ont déjà une bonne connaissance de la vie associative et auront de ce fait beaucoup de facilité à intégrer les concepts et démarches développés. Actions & Développement entend s’appuyer sur les groupements féminins existants (groupements de transformation du manioc en farine, du lait de vache en fromage, de production et séchage de fruits et légumes, de commercialisation de légumes, de transformation de l’arachide en pâte et en huile, etc) pour la mise en œuvre du projet.


Pour en savoir plus

Nous recherchons des partenaires pour ce projet. Si vous souhaitez intervenir à nos côtés pour sa concrétisation ou obtenir de plus amples informations (version complète du projet), veuillez prendre contact avec l’association.